images defilantes dauphins martinique
header dauphins martinique saut de dauphin nom Dauphin Martinique megaptere baleine à bosse dauphin tursiops
Charte cétacés

Recommandations pour l'observation des baleines et dauphins à la Martinique

Afin de limiter au minimum les répercussions negatives des activités humaines sur les populations de cétacés à la Martinique, nous avons contribué, en octobre 2011, lors du Colloque sur l'Observation des Mammifères Marins dans le Grande Région Caraïbe à Panama City, à l’élaboration d’une charte définissant les consignes d’observations.

- Un guide dédié et qualifié devrait être en fonction, en plus du capitaine sur chaque embarcation.
- Maximum 3 embarcations, répondant à des normes de sécurité appropriées, doivent se trouver simultanément dans la zone d’observation. Elles doivent maintenir un contact radio pour coordonner leurs déplacements
- Certaines embarcations ne doivent pas être utilisées pour l'observation des cétacés: Les jet skis et engins similaires (embarcations motorisées personnelles), parapentes, engins télécommandés, aéronefs évoluant à moins de 500 m de hauteur, aéroglisseurs, planches à voile, kite-surfs
- Ralentir à l’approche des cétacés et se déplacer à faible allure (maximum 6 nœuds) dans la zone située à moins de 300 m d'une baleine et moins de 150 m d'un dauphin
- Les groupes avec des petits, sont particulièrement vulnérables aux perturbations et exigent une attention particulière.
- L’approche se fera de préférence sur le côté et légèrement vers l’arrière des animaux. Manoeuvrer de façon à ne pas perturber leurs mouvements ou leur comportement normal
- Observer les animaux à une vitesse qui ne dépasse pas la vitesse de l'animal le plus lent, maintenir une vitesse constante et éviter les changements brusques ou répétés de direction ou de vitesse. Les observations se feront le plus possible au point mort à la proximité immédiate des animaux
- Ne pas disperser ou séparer un groupe de cétacés. Ne pas les poursuivre, les encercler, gêner leur déplacement ou leur bloquer l’accès à la haute mer
- Permettre aux mammifères marins de déterminer eux-mêmes la nature, la durée et la proximité d'observation et des possibles «interactions»
- Limiter le temps d'observation d’un groupe de cétacés à 30 minutes ou à maximum 3 séquences de plongée pour les cachalots
- Arrêter l'observation d'un mammifère marin au moindre signe de trouble ou d’inquiétude de l'animal
- Au moment de quitter les animaux, déterminer leur emplacement pour éviter une collision ou une trop grande proximité et n’augmenter graduellement la vitesse qu’en dehors de la zone de sécurité des 300 m pour les baleines et 150 m pour les dauphins
- Nager avec les animaux est fortement déconseillé et aucune activité de nage subaquatique avec ou sans équipement spécifique ne doit être autorisée (bouteille, scooters, etc)
- Ne pas toucher ou nourrir un mammifère marin
- Ne faire aucun bruit fort ou soudain qui soit transmissible sous l'eau
- Ne pas effectuer d’activités qui pourraient conditionner les mammifères marins à s’approcher des engins nautiques
- Respecter le milieu marin en ne faisant aucun rejet en mer